La Tradition & L'histoire de la famille de Pierre, l'armagnac Saint Pastou


Une famille

(Marc de Saint Pastou à droite avec son petit-fils Pierre à gauche et son petit-fils Hugues au milieu.)

Issue d’une famille productrice depuis le XVIème siècle au château de Castex d’Armagnac, les Saint Pastou produisent depuis le début du siècle avec Marc de Saint Pastou converti à l’Armagnac en 1914. Ils aiguisent leur savoir-faire à produire unBas-Armagnac subtil, aromatique, vif et chaleureux.

Les noms Armagnac et Saint Pastou sont indissociables.

La famille doit son origine au lieu-dit « Saint Pastou », bourg fortifié de Bigorre où vivaient leurs ancêtres depuis le 11ème siècle dont le nom est cité dans la charte de fondation d’abbayes, sous le règne du roi capétien Philippe 1er. A cette époque déjà, les moines associaient les vertus de l’eau de vie à celle des plantes médicinales. Aujourd’hui encore, notre eau de vie d’Armagnac continue de réjouir le cœur et l’esprit.

En 1972, son fils Jacques-Henri de Saint Pastou reprend le flambeau familial et perpétue les méthodes traditionnelles de production, la maîtrise de l’art de la distillation et donnera le nom de Baronne Jacques de Saint Pastou à sa marque en hommage à son épouse Béatrice. Chaque bouteille est encore cirée à la main et est flanqué des armoiries de la famille Saint Pastou.

Ce produit de la terre et du travail obtiné de cette lignée de distillateurs qui à Monguilhem dans leGers allie à la fois modernité et tradition pour offrir un Bas-Armagnac de qualité.

Les techniques ancestrales de distillation et de conservation sont transmises de générations en générations avec leurs secret et sont perpétuées aujourd’hui au Domaine de Rebert par l’avant dernière génération Pierre et Hugues de Saint Pastou, fils de Jacques-Henri et Béatrice.

 ( Jacques-Henri et Béatrice de Saint Pastou et leurs fils Pierre et Hugues)

( Jacques-Henri de Saint Pastou avec son fils Pierre)

 ( Marc de Saint Pastou avec son petit-fils Pierre)

« Armagnac ! que j’aime ton nom » par Marc Poty (18 novembre 2010)

"Je vous écris du pays du canard et de son foie gras

Où un vent souffle de temps en temps si fort sur la région

Qu’il déracine le chêne noir de ce Bas-Armagnac avec fracas

Mais les gens ici vous reçoivent avec une généreuse fierté de gascon

Aussi, je sillonne avec délice cette rustique et délicieuse contrée

Recherchant chaque village, pour qu’il raconte son histoire

Avec ses pierres, ses vignes, et son ciel de palombes peuplé

A la rencontre de ces femmes, de ces hommes au travail obstiné, qui fait toute leur gloire

Ne dit-on pas ici, que l’Armagnac rend « l’homme joyeux au-dessus de tout ! »

Un terroir par excellence, à travers cette diversité de cépages plantés

Comme si Dieu avait voulu pour cette rigueur imposée, la récompenser après coup

Entre atlantique et Pyrénées, là où les forteresses sont des appellations vénérées

Terre de Vins, de vie, d’histoire et d’un riche patrimoine en tout temps recherché

Tables débordantes de victuailles, de convivialité et de gens de « noblesse » à foison

Quelques jours suffisent, pour que mes yeux, mon cœur, mon âme puissent témoigner

De ces Mousquetaires armés de leurs alambics qui, défendent aujourd’hui leur passion

Sept siècles d’histoire pour fêter dignement la plus vieille eau-de-vie de France

Ah ! Révérend Vital Dufour, prieur d’Eauze, quelle vergogne

De ne pas être de cette contrée dès mon enfance

Pour célébrer avec plus d’émotion ces trois terroirs de Gascogne

Que ces quelques lignes expriment à cette région d’Armagnac, toute ma gratitude

Pour l’accueil chaleureux et goûteux qui, me procurent allégresse et quiétude !..."

 ( Marc de Saint Pastou avec son petit-fils Pierre)

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.